La laisse

Ah ! Cet indispensable du référent affectif ! Parfois meilleure amie et parfois meilleure ennemie de nos loulous !

Saviez-vous qu’en plus d’être très pratique quand on ne veut pas que Médor nous file entre les pattes, la laisse est aussi une affaire de loi ? Si, si ! Promis !

La loi du 12 juillet 1982 vous oblige à tenir votre loulou en laisse dans tous les lieux publics même s’il est très obéissant, ainsi que dans les bois et forêt dominical (hors des allées) entre le 15 avril et le 30 juin de chaque année de manière à respecter la vie de la faune sauvage pendant la période de reproduction.

Toutefois, si la loi n’interdit pas systématiquement la promenade sans laisse, il faut noter que l’article L211-22 du code rural autorise les Maires à prendre toutes « dispositions propres à empêcher la divagation des chiens et des chats ». Les arrêtés municipaux obligeant les référents affectifs à attacher leurs chiens en ville sont donc très fréquents.

Par ailleurs, laisser divaguer son chien est strictement interdit. Selon l’article L 211-23 du Code rural, la divagation est caractérisée lorsque l’animal circule librement (en dehors de la chasse), sans surveillance, à plus de 100 mètres de son référent. Tout chien divaguant risque de finir à la fourrière.