Abandon

Les abandons sont un véritable fléau et particulièrement durant l’été. A l’approche des grandes vacances notamment, le nombre des abandons est en augmentation par rapport au reste de l’année. Cela malgré les campagnes d’information dont certaines n’hésitent plus à utiliser des slogans choc pour sensibiliser le public.

Si le terme « abandon » n’apparaît pas clairement dans les textes de loi, cet acte est considéré comme faisant partie de ceux relevant de la cruauté envers un animal (maltraitance) et est passible notamment d’une amende selon le code pénal.

A ce titre, ce délit est puni d’une peine pouvant aller à 30 000 € d’amende et deux ans d’emprisonnement.

À la suite d’un abandon, le Tribunal peut également prononcer une interdiction de détention d’un animal (peine complémentaire).